Hluhluwe

du 2 au 6 mai au Zululand Safari Lodge

notre chambre (photo Annie Bentolila)
notre chambre (photo Annie Bentolila)

Nous sommes arrivés dans la nuit noire au Lodge où nous avions réservé une chambre installée dans une confortable case à toit de chaumes. C'est le matin que nous voyons les animaux qui occupent paisiblement l'espace tout autour.

Les antilopes restent indifférentes au va et vient des personnes travaillant dans les lieux. 

 

Avec un guide-ranger, nous avons parcouru les pistes de la réserve et du Parc voisin Hluhluwe-iMfolozi.

Les guides connaissent les habitudes des animaux, savent les voir de très loin, communiquent entre eux par radio. Mais la savane est vaste et nous passons souvent de longs moments sans apercevoir qui ou quoi que ce soit, jusqu'à ce que.... 

On part tôt le matin, avant le lever du soleil, ou au contraire en fin d'après-midi....

Les pistes dans le bush (dans la savane) sont moins fréquentées dans les réserves privées...

Ces arbres sont des acacias à longues épines dont les girafes seraient friandes.

Des "impalas"

 

Nous allons voir lors de toutes nos sorties des impalas. Ce sont de gracieuses antilopes qui viennent souvent tout près de nous, mais sont effrayées par le moindre bruit ou geste suspect et s'enfuient alors en bondissant.

Les mâles seuls portent des cornes

avec un pique-bœuf sur le dos (photo Annie Bentolila)
avec un pique-bœuf sur le dos (photo Annie Bentolila)

Des "Nyalas"

Nous avons souvent vu des nyalas qui se mêlaient aux impalas dont ils semblent apprécier la compagnie. Ce sont des antilopes de plus grande taille. Seuls les mâles ont des cornes.

Des "Steenbok"

Des "Gnous"

Ces antilopes vivent souvent avec les zèbres ou avec d'autres espèces d'antilopes, il y a parfois des mâles solitaires.... 

des "Zèbres"

Les rayures des zèbres sont comme des empreintes digitales ; il n'y en a pas deux identiques.

Des "Girafes"

Nous avons suivi des traces de girafes pendant de longs moments, nous en avons aperçue une très loin que nous n'avons pas retrouvée, puis surprise, au retour vers notre lodge, nous tombons sur une troupe de six ou huit girafes en train de manger les feuillages à une centaine de mètres à peine des habitations...

La girafe se trouve au milieu de la photo. L’œil exercé de notre ranger avait détecté sa présence. Ci-dessus la photo a été prise avec un téléobjectif de 400 mm.

Des Eléphants

Lorsqu'ils ont traversé une piste les éléphants ont laissé des traces faciles à identifier. Mais quand ils arrivent, seuls parfois les bruits des branches qu'ils cassent signalent leur présence. Les rangers s'arrêtent pour leur laisser le passage. 

Et soudain un grand mâle qui avait traversé la piste revient et s'approche de nous...

Les véhicules reculent aussi vite que possible devant ce qui semblent être des mouvements d'intimidation...

Des Buffles

Des "Rhinocéros blancs"

Nous avons eu la chance de voir une mère et son petit qui l'a sollicitée jusqu'à ce qu'elle se couche pour qu'il puisse téter.

Plus tard des adultes, dont un mâle énorme, qui broutaient, puis sont aller boire...

Des "Phacochères"

Ce sont des porcs sauvages. Les deux canines servent de défense et sont utiles pour déterrer la nourriture. Les mâles ont, en plus, des excroissances calleuses sur les côtés de la tête.

Des "Mangoustes"

Des "Choucador"

Selon la lumière on les voit noir ou bleus, petits et farouches, difficiles à photographier sans pied fixe...

des "Ibis"

des "Crocodiles"

dans un enclos à côté de la salle à manger du lodge un dizaine de crocodiles bougent pour prendre le soleil...

une "autruche"

une "araignée"

Elle m'a semblé très grosse, un corps qui doit mesurer 7 ou 8 cm, 20 cm d'envergure...

l'arbre à saucisses

Ces énormes fruits pendent au-dessus de nos têtes. Ils sont incroyablement lourds.

photo Annie Bentolila
photo Annie Bentolila

Ce sont des fruits d'un arbre à saucisses ("Kigelia africana"). Des éléphants, des rhinocéros et des singes consommeraient ces fruits. J'ai lu que certains peuples africains utilisaient la pulpe des fruits pour raffermir la peau et tonifier les poitrines des femmes....

Nous avons aussi vu quelques plantes que nous n'avions jamais rencontré comme ces Jatropha podagrica, que l'on appelle aussi baobab nain

et je ne sais pas de quoi il s'agit....

nos cuisinières

photos Annie Bentolila
photos Annie Bentolila

à l'entrée du Parc

Les jeunes gardes à l'entrée du parc sont ravies de se faire photographier...

Au marché Zamimpilo

A une dizaine de kilomètres du lodge, nous nous sommes arrêtés sur un marché de fruits, légumes et artisanat, tenu par une coopérative locale de femmes.

à propos de polygamie

Nous avons pu échanger un peu sur la manière de vivre avec notre guide-ranger. Il est encore très jeune, et il est marié. Pour l'instant il n'a qu'une seule épouse, mais il compte bien faire comme son père qui en a quatre. Il lui faut gagner suffisamment d'argent, construire sa maison...

notre guide-ranger, Monsieur Effe (photo Annie Bentolila)
notre guide-ranger, Monsieur Effe (photo Annie Bentolila)

des enfants sortent des écoles

Dès que nous sommes sortis des réserves naturelles, prenant la route vers nos étapes successives, nous avons été surpris par les enfants qui quittaient les écoles en début d'après-midi tous habillés avec les uniformes de leurs établissements.  Dans le nord-est du pays nous n'étions pas dans des grands centres urbains, mais ici où nous trouvions de loin en loin des hameaux ou des villages à peine repérés sur notre GPS, partout des écoles, partout des enfants et des adolescents qui marchaient au bord de la route pour rejoindre leurs maisons.

J'ai lu depuis que les performances du système scolaire sud-africain ne seraient pas extraordinaires, mais nous avons ressenti qu'il y aura dans ce pays une population nombreuse, jeune et qui aura été scolarisée....