Aux chutes Victoria

Les chutes Victoria sont l'une des plus spectaculaires chutes d'eau du monde. Le fleuve Zambèze (qui constitue à cet endroit la frontière entre la Zambie et le Zimbabwe), se jette dans une longue faille du plateau sur environ 1.700 mètres de largeur et sur une hauteur qui peut atteindre 108 mètres. 

 

Le nuage d'eau pulvérisée produit par les chutes peut s'élever à 400 mètres de haut et être visible jusqu'à une distance de l'ordre de quarante kilomètres. Ce nuage d'eau est à l'origine d'une petite zone de forêt tropicale humide presque continuellement arrosée par la pluie de ce nuage.

 

Bien qu'elles fussent connues des populations locales sous le nom de Mosi-oa-Tunya, "la fumée qui gronde", David Livingstone, l'explorateur écossais qui fut le premier Européen à observer les chutes en 1855, les renomma en l'honneur de la Reine d'Angleterre. La ville zambienne voisine porte le nom de Livingstone.

Les trombes d'eau qui s’abattent sur les visiteurs rendent difficile les prises de vue sans un matériel spécialisé.  

je suis ressorti trempé jusqu'aux os (photo Annie Bentolila)
je suis ressorti trempé jusqu'aux os (photo Annie Bentolila)

au Victoria falls river lodge (17-23 mai)

Nous nous sommes installés, très confortablement dans un lodge au bord du Zambèze à quelques kilomètres en amont des chutes.

 

photo Annie Bentolila
photo Annie Bentolila
photo Annie Bentolila
photo Annie Bentolila
sur la terrasse de la chambre face au Zambèze (photo Annie Bentolila)
sur la terrasse de la chambre face au Zambèze (photo Annie Bentolila)
lever du soleil sur le Zambèze depuis notre chambre (photo Annie Bentolila)
lever du soleil sur le Zambèze depuis notre chambre (photo Annie Bentolila)

Là nous avons pu continuer l'observation de la faune africaine au cours de safaris matin et soir à travers les pistes du Victoria Falls National Park et de croisières sur le Zambèze. 

Notre guide-ranger, Monsieur Polite nous montre des nids (photo Annie Bentolila)
Notre guide-ranger, Monsieur Polite nous montre des nids (photo Annie Bentolila)
en bateau sur le Zambèze (photo Annie Bentolila)
en bateau sur le Zambèze (photo Annie Bentolila)

des Vervets un peu partout

photo Annie Bentolila
photo Annie Bentolila

et des Babouins

photo Annie Bentolila
photo Annie Bentolila

des Eléphants

Voyant des éléphants presque noirs, nous nous sommes demandé s'il s'agissait d'une espèce différente ? Mais ici, au bord du Zambèze, les éléphants se baignent et le fleuve les débarrasse de la terre et de la poussière dont ils se couvrent pour se protéger des parasites. On les voit donc avec la couleur véritable de leur peau. 

soudain

à l'heure de la sieste nous avons été sortis de notre torpeur par l'arrivée d'un, puis de tout un troupeau d'éléphants qui sont venus boire l'eau du bassin installé sur la terrasse de notre chambre. Ils étaient là, à moins de 3 mètres de nous, et ils ont vidé le bassin pendant que nous les photographiions.

des Hippopotames

Dans le Zambèze, les hippopotames règnent en maîtres absolus.

des Crocodiles

photo Annie Bentolila
photo Annie Bentolila

des Impalas

des Girafes

une Lionne

Nous avons interrompu sa sieste mais elle n'avait semble-t-il pas l'intention de bouger.

des Cobes (Waterbuck)

des Phacochères

des "Pintades de Numidie"

des "Francolin de Swainson"

photo Annie Bentolila
photo Annie Bentolila
photo Annie Bentolila
photo Annie Bentolila

des "Ouettes d'Egypte"

au bord du Zambèze, en fin de journée, les oiseaux de rassemblent.

des "Marabouts d'Afrique" (stork)

perchés au-dessus du fleuve

des "Ibis sacrés"

des "Bec-ouverts africains"

un "Rollier"

un "Choucador"

un "Touraco concolore"

un "Jacana à poitrine dorée"

un "Oedicnème vermiculé"

et d'autres oiseaux

des Baobab

tout près des chutes ce baobab serait très vieux
tout près des chutes ce baobab serait très vieux

Ce baobab qui a encore des feuilles en cette fin d'automne (nous sommes dans l'hémisphère sud) a un tronc à moitié dévoré sans doute par des éléphants qui aiment son bois et surtout sa sève qui serait particulièrement sucrée. 

coucher de soleil sur le Zambèze

Tous les soirs sur le fleuve des bateaux amènent leur cargaison de touristes qui viennent photographier le coucher du soleil à bord de vaisseaux parfois assez étonnants....

photo Annie Bentolila
photo Annie Bentolila
photo Annie Bentolila
photo Annie Bentolila
photo Annie Bentolila
photo Annie Bentolila

une cuisine de grande qualité

Notre séjour très confortable et riche de découvertes a été agrémenté par une cuisine variée, goûteuse et très joliment présentée. Nous avons goûté des viandes locales, du koudou, et même du crocodile.

Le chef cuisinier, Monsieur Lloyd.

Monsieur Hana, un des serveurs (photo Annie Bentolila)
Monsieur Hana, un des serveurs (photo Annie Bentolila)