Les descendants de Lehmann Netter

Lehmann NETTER

 

Né le 12 février 1826 à Réguisheim (acte de naissance n° 9). Fils de Nathan Netter et de Sara Lévy.

 

Marchand d’étoffes, marchand de chevaux.

 

Marié le 21 août 1850 à Ramonchamp (acte de mariage n° 125) avec Rose Lévy, née à Uffholtz le 5 juin 1821, fille d’Isaac Jean Lévy et de Brendel Bloch. Rose Lévy meurt le 14 février 1868 (acte de décès   n° 12) à Darney.

 

Trois enfants sont  nés de ce couple : Pauline Netter (1851-1907), Henry Édouard Netter (1854-1915), et Berthe Netter (1861-1941).

 

Marié avec Antoinette Joséphine Sara Kahn, née à Marmoutier le 26 octobre 1844, fille de Lazard Léopold Kahn et de Fanny Françoise Lévy.


Trois enfants sont nés de ce couple : Albert Netter (1870-1951), Cécile Netter (1875-1944) et Lucien Netter (1878-1917). 


Huitième génération

Les enfants de Lehmann Netter et de Rose Lévy


Pauline NETTER


Née le 27 juin 1851 à Darney (acte de naissance n° 76), fille de Lehmann Netter et de Rose Lévy.


Mariée le 14 février 1876 à Darney (acte de mariage n° 14) avec Joseph Picard, né le 20 avril 1847 à Foussemagne, fils de Martin Picard et de Caroline Schwab, marchand de chevaux et de biens.


Deux enfants sont nés de ce couple : Alice Picard (1876-1967) et Paul Picard (1878-1958).


Pauline Netter est morte le 26 juin 1907 à Gérardmer, Joseph Picard le 10 mai 1915 à Alger.


Henry Edouard NETTER

 

Né le 17 avril 1854 à Darney (acte de naissance n° 32), fils de Lehmann Netter et de Rose Lévy.

 

Marchand de chevaux.

 

Marié le 8 juin 1881 à Remiremont (acte de mariage n° 24; parmi les témoins il y a Salomon Klein)  avec Irma Bernard, née le 13 septembre 1863 à Remiremont, fille de Charles Bernard et de Sara Boneff. Irma Bernard est morte à Reims le 4 mars 1941.

 

Six enfants sont nés de ce couple : Louis Netter (1882-1916), Gaston Netter (1884-1943), Juliette Rose Netter (1888-1944), Alice Netter (1890-1985), Marthe Netter (1893-1988), Marcelle Netter (1896-1998).

 

Henry Edouard Netter est mort à Épinal le 19 mai 1915.

 

Berthe NETTER

Née le 17 janvier 1861 à Darney (acte de naissance n° 7), fille de Lehmann Netter et de Rose Lévy.

 

Mariée le 24 mai 1885 à Darney (acte de mariage n° 34) avec David Simon, né le 3 février 1860 à Diebolsheim, fils de Wolff Abraham Simon et de Pauline Picard, marchand de fromage, industriel, négociant.

 

Six enfants sont nés de ce couple : Rose Simon (1886-1956), Jeanne Julie Simon (1887-1974), Lehmann Lucien Simon (1890-1914), Renée Simon (1892-1952), Pauline Simon (1897-1982), Alfred Simon (1901-1941).     

 

David Simon est mort le 15 février 1929 à Gérardmer. 

Berthe Netter est morte le 1er mars 1941 à Nîmes (1).


(1) Henri Klein note dans son journal (3 mars 1941) : de Nîmes, nous apprenons les décès de notre cousine Berthe et de Roger Simon.

 

Les enfants de Lehmann Netter et d'Antoinette Kahn


Albert Lehmann NETTER

 

Né le 25 décembre 1870 à Darney (acte de naissance n° 145), fils de Lehmann Netter et de Antoinette Kahn.

 

Marchand de chevaux, agent immobilier.

 

Marié le 19 octobre 1901 à Sainte Marie aux Mines avec Fanny Virginie Lang, née le 28 avril 1879 à Sainte Marie aux Mines, fille de Léopold Lang et de Caroline Dreyfus.


Trois enfants sont nés de ce couple : André Netter (1902-1992), Paul Netter (1905-1983), Lucien Netter (1917-1984).


Fanny Virginie Lang est morte le 31 août 1937 à Épinal.

Albert Lehmann Netter est mort le 23 septembre 1951 à Épinal.


Cécile NETTER

 

Née le 26 mars 1875 à Darney (acte de naissance n° 22), fils de Lehmann Netter et de Antoinette Kahn.

 

Mariée le 22 février 1898 à Darney (acte de mariage n° 15) avec Jules Lajeunesse, né le 4 juin 1867 à Reims, fils de Joseph Lajeunesse et d'Henriette Lévy, boucher.


Deux enfants sont nés de ce couple : Lucie Caroline Lajeunesse (1898-1944) et Roger Lajeunesse (1906-1996).


Jules Lajeunesse est mort en 1920.

Cécile Netter a été arrêtée à Épinal, internée à Drancy, puis déportée le 13 avril 1944 par le convoi 71 vers Auschwitz pour y être assassinée.


Lucien NETTER

 

Né le 7 août 1878 à Darney (acte de naissance n° 57), fils de Lehmann Netter et de Antoinette Kahn.

 

Négociant.

 

Marié le 7 février 1905 à Lure avec Joséphine Ullmann, née le 29 mars 1882 à Athesans.

 

Deux enfants sont nées de ce couple : Renée Netter (1906-2000) et Suzanne Netter (1907-1988).

 

Lucien Netter est mort à Fraize. Il était Sergent au 43e Régiment d'Infanterie "Mort pour la France" le 28 avril 1917, suite de maladie contractée en service commandé.

Joséphine Ullmann est morte le 27 novembre 1975 à Nîmes.

 

Neuvième génération

Les enfants d'Henry Netter et d'Irma Bernard


Louis NETTER

 

Né le 14 mars 1882 à Épinal (acte de naissance n° 103), fils de Henry Netter et d'Irma Bernard.

Marchand de chevaux.

 

Marié le 22 février 1910 à Yverdon (Suisse) avec Germaine Leval, née le 3 mars 1888 à Yverdon.

 

Deux enfants sont nés de ce couple : Odette Netter (1911-2004) et Georges Netter (1912-1994).

 

Soldat de 2e classe du 358e Régiment d'Infanterie  Mort pour la France "tué à l'ennemi" devant Verdun secteur de Tavannes, le 10 juillet 1916.

 

Gaston NETTER

 

Né le 12 juillet 1884 à Épinal (acte de naissance n° 260), fils de Henry Netter et d'Irma Bernard. 

Marchand de chevaux.

 

Marié le 11 mars 1918 à Épinal, avec Germaine Leval, née le 3 mars 1888 à Yverdon, veuve de son frère aîné. 

 

Trois enfants sont nés de ce couple : Edouard Louis Netter (1920), Jean Netter (1921-1944), Robert Netter (1923-1967).

 

Gaston Netter meurt le 20 décembre 1943 à Privas.

Germaine Leval meurt le 23 avril 1966 à Nice.

 

Juliette Rose NETTER

 

Née le 3 juillet 1888 à Épinal (acte de naissance n° 290), fille de Henry Netter et d'Irma Bernard.

 

Mariée le 23 mars 1913 à Épinal, avec Fernand Cahen, né le 22 mars 1884 à Reims, fils de Nathan Cahen et de Caroline Lehmann, marchand de bestiaux.


Deux enfants sont nés de ce couple : Madeleine Cahen (1914) et Pierre Cahen (1923-1953).


Fernand Cahen et Juliette Netter ont été arrêtés à Reims, internés à Drancy et déportés le 10 février 1944 par le convoi 68 vers Auschwitz pour y être assassinés.


Alice Sara NETTER

 

Née le 10 août 1890 à Épinal (acte de naissance n° 335), fille de Henry Netter et d'Irma Bernard.

 

Mariée le 23 août 1920 à Épinal, avec Charles Jacques Lehmann, né le 24 mars 1887 à Senones, fils de Samuel Lehmann et de Louise Dreyfus.


Alice Sara Netter est morte le 6 juillet 1985 à Épinal. 


Marthe NETTER

 

Née le 1er novembre 1893 à Épinal (acte de naissance n° 457), fille de Henry Netter et d'Irma Bernard.

 

Mariée le 11 août 1919 à Vouziers avec Samuel Scheuer, né le 1er novembre 1885 à Montfaucon, fils d'Isaac Scheuer et d'Hélène Elise Dublon, marchand de bestiaux.


Trois enfants sont nés de ce couple : Claude Elise Scheuer (1920-1989), Janine Scheuer (1921-1945), Jean Scheuer (1928-2006).


Samuel Scheuer est mort à Vouziers le 19 novembre 1959.

Marthe Netter est morte à Vouziers le 1er février 1988.


Marcelle NETTER

 

Née le 21 mai 1896 à Épinal (acte de naissance n° 256), fille de Henry Netter et d'Irma Bernard.

 

Mariée le 30 avril 1926 à Dizy-Magenta, avec Fernand Isaac.

 

Mariée le 5 mars 1934 à Reims avec Charles Craysch (1883-1970), agent immobilier.

 

Marcelle Netter est morte en 1998.

 

Les enfants de Berthe Netter et de David Simon

 

A Gérardmer en 1905, Berthe Netter, David Simon et leurs six enfants : de gauche à droite Jeanne, Berthe, David, Lucien, Rose et devant Renée, Alfred et Pauline.


Rose SIMON

 

Née le 19 juillet 1886 à Gérardmer (acte de naissance n° 134), fille de Berthe Netter et de David Simon.

 

Mariée le 7 janvier 1907 à Gérardmer avec Fernand Bloch, né le 16 juin 1881 à Epernay, fils de David Bloch et de Delphine Lévy, industriel, négociant.

 

Six enfants sont nés de ce couple : Georges David Bloch (1907-1977), Jacques Bloch (1909-1977), Hélène Bloch (1911-2006), André Bloch (1912-2006), Lucienne Bloch (1919-2012), Lise Bloch (1924-2014).

 

Fernand Bloch est mort à Nîmes le 15 octobre 1943.

Rose Simon est morte à Nîmes le 26 novembre 1956.

 

Roger Simon est médecin et négociant en vins.


Trois enfants sont nés de ce couple : Robert Joseph Simon (1910-1988), Pierre Simon (1913-1970), Maurice Lucien Simon (1915-2003).


Roger Simon est mort le 19 février 1941 à Nîmes.

Jeanne Simon est morte le 4 octobre 1974 à Nîmes.


Julie Jeanne SIMON

 

Née le 26 décembre 1887 à Gérardmer (acte de naissance n° 220), fille de Berthe Netter et de David Simon.

 

Mariée le 8 mars 1910 à Gérardmer avec Roger Lazare Simon, né le 23 février 1885 à Nîmes, fils de Jules Simon et de Rebecca Jeanne Simon. Ils sont cousins germains, leurs pères sont frères.


Lehmann Lucien SIMON

 

Né le 22 janvier 1890 à Gérardmer (acte de naissance n° 7), fils de Berthe Netter et de David Simon.


Brigadier au 4e Régiment de Chasseurs à cheval, tué au combat (tué à l'ennemi) le 18 décembre 1914 à Aix Noulette (Pas-de-Calais). Mort pour la France.


Renée SIMON

 

Née le 7 décembre 1892 à Gérardmer (acte de naissance n° 203), fille de Berthe Netter et de David Simon.

 

Mariée le 13 mai 1919 à Gérardmer avec Emmanuel Robert Lévy, né le 7 janvier 1887 au Thillot, fils de Armand Lévy et de Caroline Lévy, industriel du textile.


Renée Simon est morte le 3 décembre 1952 à Fresse sur Moselle.

Emmanuel Robert Lévy est mort le 3 septembre 1967 à Saint-Dié-des-Vosges.

 

Marguerite Pauline SIMON

 

Née le 29 juillet 1897 à Gérardmer (acte de naissance n° 145), fille de Berthe Netter et de David Simon.

 

Mariée le 17 juillet 1921 à Gérardmer avec Emmanuel Aimé Blum, né le 3 novembre 1885 à Altkirch, commerçant.


Deux enfants sont nés de ce couple : Lucien Joseph Blum (1922-1993) et Huguette Blum (1925).


Emmanuel Blum est mort le 20 août 1958 à Besançon.

Pauline Simon est morte le 14 octobre 1982 à Besançon.


André Alfred SIMON

 

Né le 22 janvier 1901 à Gérardmer (acte de naissance n° 23), fils de Berthe Netter et de David Simon.

Industriel, négociant.

 

Marié le 29 septembre 1926 à Fellering avec Rosette Bloch, née le 30 août 1906 à Fellering. 

 

Deux enfants sont nés de ce couple : Janine Simon (1927-1999) et Lucien Simon (1930).

 

André Alfred Simon est mort le 10 février 1941 à Bruyères.

Rosette Bloch a été déportée par le convoi 36 parti de Drancy le 23 septembre 1942 pour être assassinée à Auschwitz.

 

Les enfants d'Albert Lehmann Netter et de Fanny Virginie Lang


André NETTER

 

Né le 19 juillet 1902 à Darney, fils d'Albert Lehmann Netter et de Fanny Virginie Lang.

Négociant en chevaux.

 

Marié avec Annette Wixler, née le 31 décembre 1905 à Bâle, Suisse.

 

Deux enfants sont nés de ce couple : Janine Netter (1929) et Simone Line Netter (1932).

 

Annette Wixler est morte le 30 mai 1995 à Nancy.

André Netter est mort le 2 mai 1992 à Épinal.

 

Paul NETTER

 

Né en 1905 à Épinal, fils d'Albert Lehmann Netter et de Fanny Virginie Lang. 

Agent immobilier.

 

Marié avec Claire Lévy, née en 1904.

 

Deux enfants sont nés de ce couple : Françoise Netter (1935) et Jean-Claude Netter (1939).

 

Claire Lévy est morte en 1969.

Paul Netter est mort en 1983 à Lille.

 

Lucien NETTER

 

Né en 1917 à Épinal, fils d'Albert Lehmann Netter et de Fanny Virginie Lang. 

Agent immobilier.

Ancien officier. A servi durant la seconde guerre mondiale au sein de la 2e DB du général Leclerc. Il est entre autres, officier de la Légion d'honneur, Croix de guerre, médaillé des Forces Françaises Libres et médaillé de la Résistance.

 

Marié le 3 juin 1946 à Épinal avec Claude Lang, née le 5 octobre 1925 à Épinal, fille de Raymond Lang et d'Yvonne Madeleine Lang.

 

Trois enfants sont nés de ce couple : Patrick Netter (1947), Catherine Netter (1950-1984), Sophie Netter (1958).

 

Claude Lang est morte le 25 avril 1989 à Épinal.

Lucien Netter est mort le 24 mai 1984 à Épinal. 

 

Quelques personnes de la dixième génération

 

Odette NETTER

  

Née le 21 janvier 1911 à Épinal, fille de Louis Netter et de Germaine Leval.

 

Enseignante, Inspectrice générale de l'instruction publique.

 

Mariée avec Jean Braunschwaig dit Georges Brunschwig, né le 25 août 1905 à Audincourt.


Trois enfants sont nés de ce couple : Françoise Brunschwig (1935), Alain Brunschwig (1941-1941), Bernard Brunschwig (1950).


Témoignage de Jean Baruch (18 décembre 2014) :


La clef de tout cela était celle que ma mère présentait comme sa cousine, dont elle avait fait la connaissance quand elle était auditrice libre à l'Ecole normale supérieure de Sèvres et qui, en fait, appartenait à une autre branche des Netter établie dans les Vosges : Odette Netter née le 21 janvier 1911 à Épinal, donc cadette de deux ans de ma mère (née en 1909). 

Elle joua dès 1938 - et pendant toute ma vie - le rôle d'une marraine cependant qu'à chaque problème rencontré par mes parents dans leur carrière (et il y en eut de nombreux avant et après la guerre) elle faisait jouer ses puissantes relations.

Ce que vous ne savez pas, c'est à quel point Odette Netter fut importante. En effet, élève très brillante, elle termina ses études secondaires au Lycée Fénelon, à Paris, qui préparait les jeunes filles au concours d'entrée à l'École normale supérieure de jeunes filles de Sèvres. Elle fit donc l'ENS et, en 1932, eut le coup de foudre pour une sorte d'aventurier, Jean Braunschwaig (qui se faisait appeler Georges Brunschwig) qu'elle épousa et dont elle adopta le faux patronyme. Elle entama ensuite une carrière éclair dans l'enseignement puisqu'en 1940, à 29 ans, elle était directrice du Lycée de jeunes filles de Lyon. En octobre, Odette Brunschwig, fut révoquée par le gouvernement Pétain parce qu'elle était juive et avait refusé de donner la liste des élèves juives du lycéee (cinq furent ensuite déportées et une plaque leur rend hommage dans la cour de l'établissement, devenu aujourd'hui le lycée Edouard Herriot).

En 1941, Odette accoucha d'un enfant, Alain, qui ne vécut pas. Ce fut le chagrin de sa vie. Fin 1941, à Vichy (!), ma mère mit au monde mon second frère et le prénomma Alain (auparavant, en 1940, ma sœur avait été appelée Annie Odette). 


La guerre finie, Odette fut réintégrée et promue inspectrice générale (à l'époque il n'y avait que trois ou quatre inspecteurs généraux dans l'Instruction publique alias l'Education nationale). Se faisant désormais appeler Odette-Georges Brunschwig (pour éviter la confusion avec Odette Brunschwig, ministre du gouvernement de Léon Blum), elle fit avec succès campagne, à coup d'articles, de conférences et d'interviews, pour la mixité dans les lycées, déclarant "Mieux vaut ne pas trop laisser les filles emprunter aux garçons des jeux, des habitudes scolaires, qui ne leurs  conviennent pas toujours. Il n'est pas mauvais de viriliser un peu tous les enfants, et la sentimentalité est aussi nuisible que sotte : elle est d'ailleurs en régression. Mais que certaines fillettes supportent mal l'atmosphère de classes de garçons où rien n'est tenté pour les acclimater, ce n'est pas forcément caprices ou pusillanimité. Il est permis aux futures femmes de souhaiter calme et douceur... tout comme Chrysale !" et réclamant aussi la création de ce que l'on appelle maintenant les CDI. Dès 1950 se créèrent les « bibliothèques centrales des lycées ».

Nous lui rendîmes plusieurs fois visite à Paris : elle occupait un vaste logement de fonction au lycée Jacques-Decour (ex-lycée Rollin). Son mari - que mes parents méprisaient mais qu'elle adorait - était une sorte de "Crocodile Dundee". Il ne faisait rien de ses dix doigts tout en se prétendant agent immobilier, se faisait entretenir par sa femme (qui avait hérité une coquette fortune de son père) et décorait les lieux avec ses trophées de chasse africaines, têtes de rhinocéros empaillées, pieds d'hippopotames transformés en tabourets de bar, défenses d'éléphants sculptées etc...


Jean Georges Brunschwig est mort en 1969.

Odette Netter est morte le 2 août 2004 à Antibes.


1945, les Bloch, Hélène, Lucienne, Jacques, Lise, Georges (retour de captivité), Rose Simon, et André
1945, les Bloch, Hélène, Lucienne, Jacques, Lise, Georges (retour de captivité), Rose Simon, et André

André BLOCH


Né le 17 octobre 1912 à Épernay, fils de Rose Simon et de Fernand Bloch.

 

Représentant.

 

Marié en 1940 avec Yvonne Elise Dockes, née le 8 octobre 1920 à Remiremont, fille d'Armand Dockes et de Julie Juliette Heimendinger. (voir les pages sur les Heimendinger)


Trois enfants sont nés de ce couple : Gérard Bloch (1942), Anny Bloch (1944), Françoise Bloch (1945).


Yvonne Dockes est morte le 9 octobre 2005 à Montpellier.

André Bloch est mort le 30 mars 2006 à Nîmes.

 

Pierre Simon et Lucienne Bloch
Pierre Simon et Lucienne Bloch

Lucienne BLOCH

 

Née le 14 juillet 1919 à Gérardmer, fille de Rose Simon et de Fernand Bloch.

 

Mariée le 26 septembre 1940 à Nîmes avec Pierre Simon, né le 25 juin 1913 à Gérardmer, fils de Roger Simon et de Julie Jeanne Simon (voir ci-dessus).

Ils sont cousins germains. 

Ils sont négociants en vins.

 

 

Trois enfants sont nés de ce couple : Joël Simon (1942), Nelly Simon (1946), Muryel Simon (1948).

 

Pierre Simon est mort le 17 septembre 1970 à Nîmes.

Lucienne Bloch est morte le 30 octobre 2012 à Lattès.

 

Et dans la onzième génération

Anny BLOCH

 

Née le 23 mai 1944 à Vialas, fille d'André Bloch et d'Yvonne Elise Dockes.


Sociologue

 

Mariée en 1967 avec Jean Raymond, né le 5 novembre 1944 à Strasbourg, magistrat.


Un enfant est né de ce couple : Gilles Raymond (1968).

Anny Bloch, ingénieur-chercheur  CNRS, laboratoire de Sociologie de la Culture européenne a publié en 1994 dans la Revue des Sciences Sociales de la France de l'Est un article  intitulé "Pour un judaïsme acidulé, portrait d'une grand'mère juive alsacienne ou chronique d'une femme ordinaire" consacré à sa grand mère Heimendinger, née à Grussenheim, fille de Marx Heimendinger qui avait eu cinq enfants de Flore Bigard : deux fils Louis et Henri et trois filles Pauline, Juliette et Aline. Les deux sœurs Juliette et Aline avaient épousé les deux frères Armand et Albert Dockés et avaient vécu jusqu'à la guerre dans la même maison à Remiremont. La famille s'était réfugiée à Nîmes à partir de 1940. Les maris étaient morts l'un en 1943, l'autre après la guerre.

Née dans les Cévennes, elle est venue vivre en Alsace en 1979, sur les traces de sa famille originaire de Colmar et des villages de Grussenheim, Epfig, Hatstatt, Turkheim.

 

En 1983, angliciste enseignante, elle est nommée Ingénieure-Chercheure, CNRS au laboratoire de sociologie de la culture européenne, à Strasbourg.

 

Rédactrice en chef de la Revue des Sciences sociales (1988-2001), elle a ouvert la revue à des disciplines proches de la sociologie et en rénové sa présentation. Elle y a publié régulièrement des articles sur l'Alsace, les forêts, l'eau, le judaïsme.

 

Elle a rejoint l'équipe Diasporas à Toulouse pour y fonder la revue Diasporas, Histoire et Sociétés avec historiens et sociologues en 2002.

Elle est chercheure associée au Centre d'anthropologie sociale -LISST, CNRS-EHESS, à Toulouse.

 

Médaille d'honneur du CNRS, membre du conseil d'administration de la Société d'Histoire des Israélites d'Alsace et de Lorraine, membre du comité directeur d'Hebraïca (Toulouse), de la Southern Jewish History Society et a accompagné les premières opérations des journées de la culture européenne en Alsace.

 

Elle a diffusé la culture juive alsacienne aux Etats-Unis : dans les musées, bibliothèques et universités à La Nouvelle Orléans, Bâton Rouge, et à Washington DC avec Peggy Pearlstein, (Head of Hebraic Section de la Bibliothèque du Congrès).

 

Textes d'Anny Bloch-Raymond sur l'Alsace et le judaïsme alsacien :

 

L'utilisations quotidienne de l'électricité dans les maisons du val d'Orbey

Avenue de la Forêt noire

L'invention de la cuisine casher créole à La Nouvelle Orléans

Jewish Diaspora from Alsace-Lorraine vs. Jewish Diaspora From Germany,19th century-20th century

Le colporteur alsacien aux Etats-Unis

Journaux et mémoires de migrants en Amérique : créer un pont entre deux continents

Le refuge des familles alsaciennes à Nîmes et en Cévennes entre 1940-1945

 

Avec Muryel Simon chez elle à Strasbourg
Avec Muryel Simon chez elle à Strasbourg

Muryel SIMON

 

Née le 3 mai 1948 à Nîmes, fille de Pierre Simon et de Lucienne Bloch. 

Médecin scolaire, généalogiste.

 

Mariée le 29 janvier 1971 à Montpellier avec Michel Mennesson, né le 21 décembre 1949 à Montpellier, divorcés en 1972.

 

Deux enfants sont nés de ce couple : Cécile Mennesson (1971) et Rémi Mennesson (1972).

 

Muryel Simon est à l'origine de toute cette recherche généalogique. Elle a établie la descendance des Netter depuis 1734 et retrouvé plus de 1200 descendants.