Ballade à Turin :

Museo delle antichità egizie

Après trois ans et demi de travaux, le Musée est à nouveau ouvert aux visiteurs depuis le 1er avril 2015 avec un parcours profondément transformé. 

Le musée égyptologique de Turin ou musée des antiquités égyptiennes de Turin (Fondazione museo delle antichità egizie di Torino) possède l'une des plus grandes collections égyptologiques du monde. Il s'agit du deuxième plus important musée en nombre d'objets égyptologiques après le musée égyptien du Caire, avec 6 500 œuvres exposées et 26 500 en réserve. C'est le premier musée italien à avoir été partiellement privatisé en décembre 2005 dans le cadre de la création d'une fondation.


Le musée fut fondé en 1824 par Carlo Felice, qui a acquis la collection Drovetti, résultant des fouilles de Bernardino Drovetti, consul de France en Égypte. Ses collections furent considérablement développées par les fouilles de l'archéologue et égyptologue italien Ernesto Schiaparelli, qui en fut nommé directeur le 30 septembre 1894, et le resta jusqu'à sa mort en 1928.

Jean-François Champollion a étudié les documents du musée de Turin lors de ses recherches sur les hiéroglyphes.

Les plus importantes pièces du musée sont :

le nouveau catalogue du Musée uniquement en italien
le nouveau catalogue du Musée uniquement en italien

- la tombe intacte de Khâ et Merit (TT8);

- le temple rupestre de Ellesiya, reçu de l'Égypte pour la contribution de l'Italie à la sauvegarde des temples nubiens ;

- de nombreux papyrus, dont plusieurs collectés par Bernardino Drovetti et ayant servi aux études de Champollion, parmi lesquels le canon royal de Turin, le papyrus judiciaire de Turin, le papyrus érotique de Turin, la carte papyrus de Turin ;

- la Mensa Isiaca, la table d'Isis ;

- la Tomba Dipinta, la tombe peinte ;

- les bas-reliefs de Djéser ;

- les statues des déesses Isis et Sekhmet et celle de Ramsès II découverte par Vitaliano Donati à Karnak, dans le temple de la déesse Mout.

(Extraits de Wikipédia)

J'ai photographié quelques pièces au fil de mon parcours sans soucis didactique ni de recherche d'exhaustivité....

Annie Bentolila a photographié d'autres pièces que je n'avais pas remarqué....

Dans la cour intérieure du Musée

 

Contact

pgflacsu@gmail.com

Tél : (33) 06.71.71.53.45