Chroniques d'Alba

Alba est devenue notre seconde adresse depuis 1996, bientôt vingt ans.

C’est la passion des vins et la recherche de saveurs et de sensations nouvelles qui nous avaient conduits vers le Piémont.

 

L’été 1996 nous avions effectué un court séjour à Monforte d’Alba avant de reprendre la route vers la Toscane.

Ces premières journées ont été fondatrices ; nous avions retenu une chambre au « Giardino da Felicin » où nous avons mangé pour la première fois un repas typiquement piémontais avec de la carne cruda, des tajarin,… Le lendemain matin Giorgio Rocca, le patron, est venu discuter avec nous pendant le petit déjeuner sous la tonnelle ; sa maîtrise de la langue française nous a permis d’entrevoir une histoire passionnante. Et puis nous sommes allés déguster des vins chez Giovanni Conterno, chez Elio Altare et chez d’autres viticulteurs….

A partir de l’été 1998 nous avons passé chaque année plusieurs semaines dans les Langhe.

morceau de carte autour d'Alba
morceau de carte autour d'Alba

C’est une région merveilleuse de collines couvertes de vignobles, surmontées de villages et de châteaux médiévaux. Les terrains qui ne sont pas plantés de vignes sont pour la plupart couverts de noisetiers.

Quand on circule autour de Barolo ou sur les routes de l'Alta Langha on a le spectacle de collines méticuleusement ratissées par un jardinier japonnais où la vigne aurait remplacé le sable et les graviers.

Grinzane Cavour vu de la Cascina Baresane
Grinzane Cavour vu de la Cascina Baresane

 

Cette année, 2014, l'UNESCO a inscrit au Patrimoine mondial :
"Le Paysage viticole du Piémont : Langhe-Roero et Monferrato"

 

"Ce paysage correspond à cinq vignobles distincts et au château de Cavour, dont le nom est emblématique tant du développement du vignoble que de l’histoire de l’Italie. Situé au sud du Piémont, entre le Pô et les Apennins de Ligurie, ce paysage culturel réunit l’ensemble des processus techniques et économiques liés aux vignobles et à l’élaboration du vin, une activité caractéristique de cette région depuis des siècles. Des pollens de vigne remontant au Ve siècle av. J.-C. ont été retrouvés dans l’espace du bien. À cette époque, le Piémont était un lieu de contacts et d’échanges entre Étrusques et Celtes. Des mots étrusques et celtes, en particulier ceux liés au vin, figurent encore dans le dialecte local. Durant l’Empire romain, Pline l’Ancien mentionne la région comme l’une des plus favorables à la culture de la vigne et Strabon parle des tonneaux de fabrication locale." (UNESCO)

 

Contact

pgflacsu@gmail.com

Tél : (33) 06.71.71.53.45